All for Joomla All for Webmasters

LA CHAPELLE NOTRE DAME DES ARMEES À VERSAILLES

chapelle notre dame des armées

À l’origine, la chapelle Notre Dame des Armées est une oeuvre militaire destinée à entourer les soldats isolés et à combler leurs besoins spirituels qui prit naissance à Paris en 1862 sous la direction de R.P.Eudistes.

Lors de la Commune, en 1871, cette oeuvre fut transférée à Versailles et prit le nom de Notre Dame du Soldat. En 1877, l’oeuvre achète un immeuble avec cour et un grand jardin. La propriété est totalement transformée, et comme le foyer est très fréquenté, on construit plusieurs salles de réunions, une cantine, une lingerie, une salle de spectacles et une vaste chapelle à l’intention des soldats et de leurs familles.Ce foyer du soldat est soutenu spirituellement par une association de prières. Une archiconfrérie érigée canoniquement en 1875 par le pape Léon XIII,  Notre Dame des Armées,  qui comptait plusieurs milliers de membres à travers toute la France.

Apparitions de Jésus, Roi de France, dans la chapelle…

Le 31 décembre 1914, le SACRE CŒUR s’est montré aussi à Marie France qui assistait au Salut du Très Saint Sacrement dans la chapelle Notre Dame des Armées à Versailles. Tout à coup, son âme fut attirée irrésistiblement vers la divine Hostie exposée dans l’Ostensoir…et au même instant, elle vit Notre Seigneur debout sur l’Autel. Il était d’une beauté incomparable et portait aux pieds et aux mains les plaies que son Amour lui a faites au temps de Sa Passion et il était vêtu d’une longue robe d’un blanc ivoiré. Bientôt apparurent à ses cotés deux personnages vêtus de blanc. L’un, SAINT MICHEL, était debout à droite, un peu en arrière, tandis que l’autre la bienheureuse JEANNE D’ARC était à genoux à gauche et l’adorait. Chacun d’eux tenait l’extrémité d’une écharpe tricolore qui était posée sur la poitrine de Notre Seigneur, à la manière de l’étole des Diacres. Les trois couleurs de cette banderole n’étaient pas disposées dans le même sens que pour la ceinture de NOTRE DAME DE FRANCE, mais dans le sens de la longueur. Le cœur divin resplendissant de lumière reposait sur cette écharpe. Il lui dit, parlant de la France et montrant son cœur : « Vois comme je la chéris, quand donc répondra t’elle à mon plus cher désir ? Je veux voir l’image de mon cœur peinte sur ce drapeau. C’est mon Amour qui la châtie…Dis le lui ».

Tout cela ne dura qu’un instant, et Marie France favorisée de cette visite divine ne vit là qu’une nouvelle demande en faveur du drapeau du sacré coeur. Mais la grâce du 31 décembre n’était que le prélude de la grâce qu’il allait faire à la France le 20 juin 1915. La merveilleuse enfant de Marie était en prière dans la chapelle comme à son habitude, fixant le Tabernacle ou son Dieu se trouvait là Prisonnier pour son Amour…

Soudain, il lui apparut au sein d’une éblouissante clarté, vêtu d’une longue robe blanche et portant l’écharpe tricolore.
De plus, il avait sur sa tête adorable une couronne d’or, ornée de fleurs de lys, et un manteau de pourpre avec large col en hermine, se continuant en revers jusqu’en bas, couvrait ses épaules. Ce manteau était du reste entièrement doublé d »hermine et retenu par une petite chaîne d’or et de riches agrafes. Il était assez ouvert pour laisser apercevoir les trois couleurs françaises…

…Le bleu, le blanc et le rouge.

Ce divin Roi était monté sur un globe du monde, mais à la partie supérieure duquel était écrit en lettres d’or le mot FRANCE. Son visage et tout son maintien était empreint d’une douce majesté et il avait aux pieds et aux mains ses Plaies divines. Quand à son Sacré Cœur, il était sur le blanc de l’écharpe comme tout sanglant, environné de rayons d’or, entouré de la couronne d’épines et surmonté d’une petite Croix. Au dessous, sur le rouge, étaient écrits ces mots: IL VEUT REGNER SUR ELLE. De la main droite il montrait cette inscription et de la gauche il montrait son divin Cœur. Une demande a été faite par la mère de Dieu au travers de son instrument bien aimé en la personne de Marie-France à savoirl’érection d’une basilique afin que soit reconnue officiellement la royauté de Jésus et de Marie sur la France.

Un jour prochain et dans pas trop longtemps j’espère, on verra s’ériger vers le Ciel la basilique là ou se trouve actuellement la chapelle Notre Dame des Armées. Ce haut lieu Ô combien béni qui fut visité par Jésus en roi de France et par Marie en reine de France en présence de la cour céleste !

La sainte messe est dite tous les jours dans la chapelle Notre Dame des Armées. Elle se trouve 4 impasse des Gendarmes derrière l’Hotel de Ville.

 

Source : http://petitremy.centerblog.net/rub-Ce-que-deviendra-la-France–Notre-Roi-.html

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Translate »
Chargement...